fbpx

Insémination (IIU) Insémination Intra-Utérine

L’insémination consiste à traiter l’échantillon de spermatozoïdes prélevé chez l’homme, à dissocier les plus rapides / et les qualifiés et de placer cette échantillon dans l’utérus.Il s’agit d’un procédé indolore et un cathéter fin et spécial est utilisé pour délivrer l’échantillon de spermatozoïde dans l’utérus. 30 à 45 minutes après le procédé les patientes peuvent reprendre leur vie quotidienne.

L’insémination est préférable chez les patientes qui ne peuvent tomber enceintes malgré la régularité des rapports sexuels. Le procédé est planifié pour la période d’ovulation, il permet au spermatozoïde placé dans l’utérus de rencontrer l’ovule. Pour le développement des ovules, le suivi de la production d’ovule du corps par lui-même peut être réalisé en particulier pour les patientes avec un cycle de menstruation régulière mais des aiguilles peuvent être aussi appliquéesautour du nombril ou un médicament utilisé par voie orale peut être utilisé permettant le développement de l’ovule qui commence au début de vos menstruations. Une échographie séquentielle et un suivi des analyses de sang peuvent être préférables pour s’assurer que l’ovulation se produit. Cependant, dans la pratique quotidienne, l’hormone HCG appelée aiguille craquante est généralement appliqué pour permettre l’ovulation. L’insémination est planifiée environ 36 heures après l’application de l’hormone HCG. On demande à votre partenaire de s’abstenir de rapport sexuel à raison de ne pas dépasser 1 semaine (c’est-à-dire ne pas avoir de relation ni d’éjaculation). Cette période est généralement de 2 à 4 jours. Comme certaines démarches doivent être effectuées au laboratoire afin de préparer le spermatozoïde avant le procédé, il vous sera indiqué par ailleurs combien de temps avant le procédé vous devriez vous présenter à la clinique.

Au cours de l’insémination, le spermatozoïde et l’ovule se rencontrent dans les trompes de la femme et la fécondation se réalise en ce lieu. Par conséquent, pour que la grossesse puisse se former, il faut un spermatozoïde sain, un ovule sain, une trompe en bonne état et une membrane interne de l’utérus saine afin que l’embryon constitué puisse tenir dans l’utérus. C’est à dire qu’une insémination peut être réalisée chez les couples ayant une valeur de spermatozoïde normale ou proche de la normale, des ovaires producteurs d’ovule et aucun problème concernant l’utérus – les trompes.

Qui convient pour une insémination?

  • En cas d’infertilité inexpliquée (c’est-à-dire qu’il n’y a pas de problème empêchant la conception selon les tests effectués)
  • Présence de problèmes empêchant une relation sexuelle telle que le vaginisme (Chez ces patientes, le problème du vaginisme n’a pas pu être résolu malgré un traitement appliqué et le procédé peut être réalisé sous anesthésie si le couple souhaite une grossesse)
  • Chez les patientes opérées dans le passé du col de l’utérus et opération pouvant empêcher le spermatozoïde d’atteindre l’utérus de manière saine (par exemple cas de cônisation et ses semblables pouvant modifier le col de l’utérus.)
  • Trouble du mucus du col de l’utérus (col de l’utérus)
  • Patients présentant un dysfonctionnement érectile (dysfonctionnement érectile) (une augmentation du stress pendant les rapports sexuels peut aggraver le problème existant. Le délai de livraison du spermatozoïde pour ces patients peut être planifié en fonction du patient)
  • Patients présentant une légère diminution de la valeur du spermatozoïde (nombre-vitesse et caractéristique structurelle).
  • Dans les cas pourlesquels  le spermatozoïde du donneur sera utilisé chez des patients atteints d’azoospermie (absence totale de spermatozoïde).
  • L’insémination n’est pas préférable pour les femmes d’un âge avancé (35 ans) et pour les femmes ayant de faibles ovaires. Il est approprié  que ces groupes de patientes consultent sans perdre de temps pour un traitement fécondation in-vitro (FIV).
  • Le taux de réussite  d’une grossesse avec l’insémination n’est pas très élevé, il est d’environ 10 à 20% (15% en moyenne). Cependant, il est préférable chez les couples de jeune âge, avec une réserve d’ovule normal etavec une valeur de spermatozoïde suffisante.